2020-02-04T10:25:49+01:00 novembre 2019|||

L’exode numérique n’aura pas lieu

L’essor du digital et la nécessité de transformation numérique des entreprises ont rebattus les cartes de l’agilité et la flexibilité de nos modes de travail. Les frontières n’existent plus et le présentéisme n’a plus sa place au sein d’un monde digitalisé. Les méthodes de travail, comme les outils collaboratifs, le télétravail et l’agilité deviennent les nouvelles règles.

Pour répondre à ces nouveaux besoins, et en vue de faciliter la compréhension du marché IT français et de sa géographie pour les entreprises et les freelances, Malt, plateforme leader de mise en relation des freelances du numérique avec les entreprises met à disposition un outil nommé Malt Tech Trends, qui sera réactualisé tous les 6 mois, qui permet de cartographier les compétences IT en fonction des villes et des régions. 

Selon ce rapport, Paris, qui concentre encore de nombreux talents IT (18,85%), se voit vite rattrapée par la création de Hubs régionaux ( Lyon – Bordeaux – Marseille – Toulouse notamment). La Bretagne, par exemple, qualifiée de cybervallée ou encore la région Auvergne-Rhône Alpes, considérée en 2018 comme la région la plus dynamique du secteur IT, montrent une évolution et un ancrage territorial fort en matière de compétences IT (Lyon recense 7,52% des talents freelances IT).

Certaines entreprises, fleurons de la tech en France, n’ont pas hésité à franchir le cap à l’image de l’entreprise ManoMano qui, suite à la forte tension du marché fin 2018 et à la pénurie grandissante de talents tech, a choisi d’ouvrir un nouveau bureau à Bordeaux – qui concentre un peu plus de 7% de la population freelances IT- pour tirer parti des viviers de profils tech/développeurs sur place, nécessaires à la croissance de l’entreprise.  

Pour les talents Tech c’est une très belle opportunité qui leur permet de cumuler un choix de missions stimulant, un chiffre d’affaire plus important mais surtout, un mode de vie en accord avec leurs aspirations, notamment de retourner ou de rester en province sans perdre d’opportunités professionnelles. En effet, une étude récente de Malt rappelle que 96% des freelances Tech le sont par choix et que ce choix est motivé principalement par l’autonomie qu’ils acquièrent (88%), le choix des clients (57%) et la possibilité d’organiser leur temps de travail entre chez eux et l’entreprise cliente (53%).

On observe les nouveaux contours d’une société de travailleurs et d’entreprises plus agiles avec la création d’espaces de co-working, des lieux comme Darwin à Bordeaux, Station F à Paris et de plateformes de mise en relation pour faciliter les échanges et trouver les talents partout en France. 

Cette transformation profonde du marché du travail, observée à l’échelle nationale, et la capacité des entreprises technologiques mais aussi des talents à trouver des nouveaux moyens pour s’y adapter, ouvrent la perspective d’un nouveau mode de fonctionnement, agile certes, mais surtout décentralisé/régionalisé qui vient donner une toute autre vision de la force de travail et des talents de la France de demain.

C’est pourquoi, Vincent Huguet, co-fondateur de Malt, plateforme leader de mise en relation des freelances du numérique avec les entreprises, est intimement convaincu que le rapport de force s’inverse. Les entreprises, par leur besoin de transformation digitale, sont à la recherche de talents et elles sont prêtes à leur offrir la possibilité de travailler depuis le lieu de leur choix ! C’est toute l’idée derrière le Malt Tech Trends, savoir localiser à la fois la ressource mais aussi les missions et rapprocher les entreprises et les talents, qu’importe leur situation géographique.