2019-02-14T10:25:59+02:00 February 2019|||

Malt lève 25 millions d’euros pour continuer à développer sa communauté de freelances en Europe

Un marché estimé à 300 milliards d’euros en Europe
Déjà 100 000 freelances inscrits et 15 000 clients réguliers (dont
75% du CAC 40)

  • Malt, la 1ère marketplace en France de mise en relation entre freelances des métiers du numérique et entreprises, finalise un troisième tour de financement
    de 25 millions d’euros auprès de Idinvest Partners, lead sur ce tour, et ses investisseurs historiques : ISAI et Serena.
  • Malt a levé un total de 32 millions d’euros depuis sa création et se pose en véritable alternative face aux cabinets et sociétés de service et de conseil dans le secteur du numérique type SSII, ESN… Cette nouvelle levée de fonds va permettre à Malt d’intensifier son développement en Europe (Allemagne, Pays-Bas…) et son action en direction des grands comptes.

Cette nouvelle levée de fonds de Malt porte à 32 millions d’euros l’investissement total depuis la création de la société en 2014 par Vincent Huguet et Hugo Lassiège. Cet investissement permet à Malt :

  • D’affirmer sa position de leader en France et confirmer sa réussite en Espagne, qui un an après son ouverture, compte déjà 10 000 freelances inscrits au sein de sa communauté
  • D’accélérer son ouverture à de nouveaux marchés, notamment dès cette année en Allemagne et aux Pays-Bas
  • D’intensifier son déploiement au sein des grands comptes pour leur permettre un accès direct aux meilleurs talents freelances.
    Les objectifs à 5 ans sont très clairs pour Malt : devenir le leader européen de la mise en relation freelances – entreprises, être présent dans plusieurs grands pays européens et générer pour sa communauté de freelances plus d’un milliard d’euros de volume d’affaires.

Les objectifs à 5 ans sont très clairs pour Malt : devenir le leader européen de la mise en relation freelances – entreprises, être présent dans plusieurs grands pays européens et générer pour sa communauté de freelances plus d’un milliard d’euros de volume d’affaires.